•  Cher journal,

    Les jours qui ont suivis n'ont pas été très intéressants. J'ai beaucoup pleuré devant les tombes de Papa et Maman. Ils me manquent énormément, ils nous manquent...Les perdre tous les deux en même temps est une épreuve que je ne souhaite à personne et dont nous nous serions bien passé.

     Je croyais que ce chagrin ne me quitterait jamais.

     

    Mais grâce à ma peinture, j'arrivais un tant soi peu à retrouver un peu de bonheur. J'ai peint un beau tableau d'un petit chat sur fond bleu. J'ai décidé de l'offrir au bébé de Sacha et Johanna. Je l'ai accroché au mur de sa future chambre. Je ne sais pas si c'est la nostalgie de l'enfance ou un besoin de douceur qui m'a inspiré, en tout cas, j'aimais beaucoup ce tableau. De plus je le trouvais gai ! Je commençais à aller mieux !

     

    Ce tableau tombait à point puisque pour Johanna, le travail a commencé le soir même. Elle réveilla Sacha pour lui annoncer que le bébé arrivait, certainement cette nuit ou demain matin ! Puis elle s'est recouchée, épuisée de fatigue !!!!

     

    Laissant Sacha en pleine panique ne sachant que faire...

     

    Alors il ne trouva rien d'autre à faire que pleurer sur les tombes de nos parents...Pour lui aussi c'était encore très dur et le deuil n'était pas encore tout à fait finit. Même si jusqu'à ce soir là, l'arrivée du bébé lui permettait de ne pas trop se morfondre sur son chagrin.

     

    Il est resté un certain temps et s'en est retourné dans son lit pour continuer de pleurer...Comme quand il était enfant...Lui aussi...Nostalgie quand tu nous tiens....A chacun sa façon de l'exprimer...

     

    Avant le lever du jour, Johanna s'est réveillée avec des douleurs plus intenses. Mais elle voulait quand même essayer de manger un petit quelque chose avant de s'y mettre pour de bon ! Pendant ce temps là, Sacha pour la première fois de sa vie, s'est mis à gratter les cordes de la guitare de maman !! Quelle idée ! Peut-être essayait-il de faire revenir maman (c'est sur que si elle a entendu les fausses notes...elle a du bien rire !!)...

    Et au lever du soleil, Johanna s'est résignée à partir à l’hôpital, les douleurs étant trop fortes pour accoucher à la maison.

     

    Après plusieurs heures de travail très difficile, ils sont rentrés à trois à la maison. Le bébé était un peu trop costaud pour le petit corps de Johanna. Elle a du se reposer les heures suivantes alors j'ai donné un coup de main à Sacha. Voilà cher journal, Sacha te présente son petit garçon : Tristan.

     

    J'ai bien sur souhaité la bienvenue à mon petit neveu. Je n'ai pas pu résister plus longtemps à le prendre dans mes bras. Et tata Clara s'est bien occupé du petit bout'chou pendant que sa maman se reposait et pour que son papa puisse en faire un peu autant. C'est un amour de bébé ! Si tous les bébés sont aussi gentils alors pour sur je vais repeupler cette terre de petits Kidjerian !!

     

    Cette nuit la, je m'étais levé pour le petit Tristan. Et j'avais une petite fringale ainsi qu'une petite envie pressante...donc j'étais debout quand j'ai entendu du bruit dans le bureau. 

     

     Je me suis approchée du bureau et là j'ai eu un choc ! C'était papa ! Enfin le fantôme de papa ! J'avais bien entendu des rumeurs comme quoi il pouvait arriver que les morts reviennent hanter leur maison. Mais pour moi ça n'était que des rumeurs....Bon sang ! Fichtre les fantômes, c'était papa ! J'étais vraiment trop contente !

     

    En plus, trop drôle, on aurait dit "le géant vert" ! Après l'avoir enlacé avec bonheur, je n'ai pu m'empêcher de le taquiner avec ça !  On a rigolé un peu puis assez rapidement il me demanda des nouvelles de tout le monde et comment se passait nos vies. Je l'ai rassuré, et puis je n'avais pas besoin de mentir, tout se passait bien. Je lui racontais la naissance de Tristan mais il ne s'en ai pas plus intéressé que ça. Par contre il voulait savoir ou en était ma relation avec Julien, mais pareil, tout allait très bien aussi. Il m'a parut ravis car il me demanda si il ne restait pas quelques pan-cakes dans le frigo ? Par hasard ? Tu ne peux pas savoir à quel point ça me manque, me dit-il ! Sacré papa !

     Il a mangé ses pan-cakes et s'est volatilisé comme il est venus pendant que j'avais le dos tourné ! Je n'ai pas pu lui dire au revoir et depuis, je ne l'ai pas revu...

     

    Mais le lendemain j'ai peins mon premier chef d’œuvre !

     

    Puis Johanna a repris des forces et a vite rattrapé le temps avec Tristan. C'est une bonne maman. Elle est souvent sauvage et snob avec nous mais avec Tristan, elle est tout autrement. Très affectueuse, attentive et douce. Tristan est un bébé choyé et bercer d'amour.

     

     

    Par contre...Elle continue toujours de parler toute seule...tranquille sur la terrasse avec un petit cocktail !

     

    Comme j'avais de plus en plus de fringale et d'envie pressante d'aller au petit coin, je me suis résolus à faire un test de grossesse même si je ne cessais de me dire que ce n'était pas possible...

    J'ai attiré Julien dans la salle de bain pour qu'il soit avec moi pour voir le résultat. Et ben si c'était possible, j'étais bel et bien enceinte ! Nous v'la bien tiens ! J'étais heureuse avec Julien mais c'était quand même un peu tôt...Je ne savais pas encore ou notre relation allait nous mener, ni ce qu'il en pensait...

     

    Évidement il n'a pas sauté de joie. Mais il ne s'est pas enfui non plus ! C'est déjà pas mal ! Ce qui le travaillait c'était de savoir comment s'était possible !! Ben pas compliqué mon Juju, une capote défaillante, c'est tout !  Maintenant il est là ce bébé ou du moins il sera là dans quelques mois. Hors de question pour moi de ne pas le garder. Je lui dit que je pourrais l'élever seule si c'est trop pour lui. Je ne te demande rien et ne t'oblige à rien, rajoutais-je !

     

    Je ne te cache pas, qu'au moment ou je prononce ses paroles, j'espère quand même fortement qu'il ne nous lâche pas ! Et comme mon juju m'aime et que c'est un amour, il ne m'a pas déçu !

    Il m'a dit que non ça ne lui faisait pas peur, il a toujours rêvé d'avoir une grande famille. Quant à nous et bien pour l'instant tout roule alors voyons ce que ça donne et adviendra ce qu'il pourra !

    Il a aménagé chez nous et du coup avec les économies de maman et papa, plus nos salaires à nous quatre, on a enfin pu faire réaliser les travaux d'agrandissement de la maison. Papa et maman avaient déjà prévus des plans que j'ai un peu modifié. Ainsi nous avons chacun nos parties de maison pour les chambres et les pièces principales sont communes. Tout ça, plus le boulot et ma grossesse  nous a épuisé avec Julien...Mais surtout moi quand même !

     

    Et une nuit, j'ai de nouveau entendu des bruits dans la maison. Comme j'étais très fatiguée, je n'ai pas réussie à me lever tout de suite...

     

     

    Mais le bébé appuyait ENCORE sur ma vessie et je me suis levée. J'ai aperçu une lueur bleu vers le bureau et j'ai pu voir que c'était le fantôme de maman. Elle venait de se lever du fauteuil de l'ordi et elle avait l'air perdu. Obligé d'aller sans attendre sur les toilettes, je n'ai pas pu aller la voir tout de suite.

    Elle avait l'air perdu et déprimée...

     

    Çà devait être à cause des changements dans la maison, qu'elle a visité en passant par le jardin...Désolation...La pauvre...C'est vrai qu'en dehors de Johanna, personne ne s'en occupe. Et depuis l'arrivée de Tristan, même Johanna l'a un peu délaissé.

     

    Je ne sais pas si c'était pour se venger ou pas mais tout de suite après avoir vu le jardin, elle a joué avec la baignoire et a cassé la plomberie !

     

     Elle a finis par me trouver dans la nouvelle cuisine. J'allais me faire un petit en-cas. Quand j'ai vu sa petit mine toute triste, je n'ai rien pu dire d'autre que : ''Maman je vais avoir un enfant!" !  Comme ça de but en blanc ! Même pas un câlin avant ou même bonjour ! Trop bizarre ma réaction, je vais mettre ça sur le dos de la nervosité ou la grossesse !!

      Dans la seconde qui a suivis j'ai bien crus que ça n'allait pas avoir l'effet escompté mais finalement elle sauta de joie (elle !) ! Voilà l'avenir est en route, elle pouvait être fière d'elle !

     

    Du coup, elle s'est transformée en Mme "Géant vert" ! Et on s'est enfin fait un gros câlin. Je l'ai serré si fort, ne sachant pas si c'était la dernière fois ou pas...J'avais une deuxième chance de pouvoir la prendre dans mes bras, je ne m'en serais pas passé !

     

     Après s'être enlacé et échangé quelques news, j'ai voulu lui présenter son premier petit fils. C'est à peine si elle l'a regardé...Je ne comprends pas pourquoi ce détachement...Par contre, Sacha s'est levé à ce moment là et elle l'a suivis direct ! 

    Elle voulait parler à Sacha avant de repartir. Le soleil commençait à briller alors elle n'a pas pu rester longtemps avec Sacha, mais ça lui a suffit pour lui dire au revoir et lui faire un câlin.

     

    Et puis elle est retournée six pieds sous terre... 

     Je ne l'ai pas encore revu depuis cette visite et je ne sais si ça se reproduira...

     


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique